mercredi 21 octobre 2015

La reprise de la semaine

Régulièrement,en fonction de ce qui nous arrive et de nos disponibilités, nous vous présentons une donnée de contrôle ou reprise de bague récente qui sort de l'ordinaire. Il peut s'agir d'une espèce pour laquelle nous n'avons que peu d'informations, d'un déplacement inhabituel ou remarquable, d'une longévité élevée etc

Contrôle d'un Faucon sacre hongrois en Alsace


Une donnée de 2013 qui nous a été transmise récemment : un  Faucon sacre (Falco cherrug) porteur d'une bague hongroise à été découvert sonné suite à une collision avec une baie vitrée (!) le 16/12/2013 à Eckwersheim (67). Après un court séjour en centre de soins, le rapace a été libéré en bonne santé. Cette femelle baguée poussin le 23 mai 2009 à Apaj en Hongrie centrale constituerait ainsi une nouvelle mention de cette espèce rare en France (seulement 13 données homologuées par le CHN à ce jour dont "Piros", Faucon sacre hongrois muni d'une balise ayant survolé le sud de la France en juillet 2009).

Une donnée remarquable qui a bien failli ne pas être intégrée dans les bases des centrales de baguage concernés, l'oiseau ayant été initialement signalé comme un jeune Autour des palombes. Heureusement la photo prise par les découvreurs a permis de valider l'espèce et donc la donnée de contrôle de bague.


lundi 5 octobre 2015

Veille sur un nouveau virus aviaire émergent: Usutu


Originaire d’Afrique du Sud, le virus Usutu est un pathogène du genre flavivirus (proche du West Nile Virus). Ce virus circule chez les oiseaux sauvages de manière cyclique, en lien avec la période d’activité des moustiques ornithophiles. Bien qu’asymptomatique chez un grand nombre d’espèces d’oiseaux sauvages, Usutu peut engendrer des épisodes de mortalité chez certaines espèces. Les mammifères (dont l’Homme) sont des hôtes accidentels pour lesquels le virus se montre peu pathogène.
Mentionné pour la première fois en Italie en 1996, le virus Usutu a ensuite été détecté dans d’autres pays d’Europe (dont Suisse en 2006, Allemagne en 2010, Belgique et Espagne en 2012). Sa présence en France a été détectée en août 2015 (Haut-Rhin) par le réseau de surveillance épidémiologique SAGIR. La répartition sur notre territoire, ainsi que la dynamique de mortalité chez les espèces hôtes sont largement méconnus.
L’apparition du virus Usutu peut localement conduire à des épisodes de mortalité groupée et anormale, en particulier chez les grands turdidés (Merle noir, grives), l’Étourneau sansonnet ou les rapaces nocturnes. Merci de signaler de tels évènements aux correspondants départementaux du Réseau SAGIR, afin que des spécimens trouvés morts soient dirigés vers un laboratoire d’analyse.

Information transmise par Anouk Decors (ONCFS- Unité sanitaire de la faune, responsable scientifique du réseau SAGIR; anouk.decors@oncfs.gouv.fr) et Cyril Eraud (ONCFS-Unité Avifaune migratrice; cyril.eraud@oncfs.gouv.fr)


jeudi 1 octobre 2015

Retour de l'assemblée générale d'EURING



Le CRBPO était présent à l’assemblée générale de l’Union Européenne des Centres de Baguage (EURING) qui s’est tenue les 23 et 24 septembre 2015 à Donostia San Sebastian (Espagne), formidablement organisée par le centre de baguage basque (Aranzadi). Voici les principales nouvelles.
EURING lance un atlas européen sur les migrations d’oiseaux qui reposera sur les données de baguage-reprise (ou allo-contrôle). Ces données sont transmises par les centres européens et archivées dans la EURING Databank (presque 12 millions de données). Olivier Dehorter a envoyé les données pour la France. Espérons que cet atlas intègrera une analyse probabiliste des voies de migration (cf. articles de Thorup et al. 2014, Ambrosini et al. 2014, et le Migration Mapping Tool d'EURING). Il est à regretter que cela n’intègre pas les contrôles d’oiseaux porteurs de marques visuelles – mais ces données sont en générales privées (cf. programmes personnels en France) et très peu de centres en Europe ont les moyens humains de traiter et archiver cette information.
L’échange électronique de données entre centres fait des émules, et plusieurs centres (notamment les anglais) se joignent au déploiement de cette méthode encouragée depuis longtemps par Olivier au CRBPO. Cela soulage beaucoup les personnes en charge de la saisie des données de reprise, trop de centres continuant à envoyer des milliers de PDF qui sont à re-saisir. Le grand jour sera quand les belges et les néerlandais passeront au transfert informatique de données.
Une session spéciale dédiée au Constant ringing Effort Sites (STOC Capture en anglais) a permis de voir les avancées dans l’utilisation de ces données en Europe. Pierre-Yves Henry y a présenté les travaux en cours (M. Ghislain, N. Dubos, P. Gauzere, A. Robert, U. Godeau), qui positionnent la France parmi les centres européens les plus actifs dans la valorisation de ce type de données, aux côtés du BTO. Olivier a transmis les données à jour du STOC Capture pour alimenter la base européenne spécifique à ce suivi (EuroCES). 
Enfin, le nombre de centres de baguage sous l’ombrelle d’EURING a augmenté avec la création de centres en Autriche, Georgie, Montenegro et Chypre du Nord. A noter que les statuts d’EURING ont été revus pour pouvoir accueillir de futurs centres orientaux et africains.