mardi 21 juillet 2015

La reprise de la semaine

Régulièrement,en fonction de ce qui nous arrive et de nos disponibilités, nous vous présentons une donnée de contrôle ou reprise de bague récente qui sort de l'ordinaire. Il peut s'agir d'une espèce pour laquelle nous n'avons que peu d'informations, d'un déplacement inhabituel ou remarquable, d'une longévité élevée etc

Reprise d'une Sterne caspienne de 26 ans


Photo : Aurélien Audevard

La Sterne caspienne (Hydroprogne caspia) est un migrateur peu commun en France (quelques centaines d'individus par ans). La population traversant l'hexagone aux deux passages est originaire de mer Baltique où plusieurs programmes de baguage existent dans les pays baltes et scandinaves concernés . 

Synthèse cartographique des contrôles/reprises de Sternes caspienne issus de la base de données du CRBPO

Des individus porteurs d'une bague métallique, à laquelle peut s'ajouter une bague colorée, sont parfois notées mais les distances d'observations permettent rarement leur lecture. Ainsi, la majorité des données contenues dans la base du CRBPO est constitués de reprises (généralement d'oiseaux piégés ou tirés) dans les zones d'hivernages d'Afrique de l'Ouest. 
Ce printemps fournit également une donnée de reprise d'un individu trouvé blessé par tir non pas au sud du Sahara mais bien dans le Sud de la France, à Lansargues (34) le 09 avril 2015. Il s'agissait d'un oiseau originaire de Suède ayant atteint l'âge respectable de 26 ans (bagué poussin en juin 1988), le record de longévité en Europe étant de 30 ans pour cette espèce (http://www.euring.org/data_and_codes/longevity.htm)

mercredi 8 juillet 2015

Des nouvelles du SPOL Mangeoire

Le Suivi des Populations d'Oiseaux Locaux (SPOL) avec Mangeoire a pour but de documenter sur le long terme les stratégies d’hivernage des passereaux communs granivores en France. Ce programme a été lancé à l’hiver 2003-2004. La participation a réellement démarré à l’hiver 2007. A ce jour, nous comptons 292731 données collectées, pour 220067 individus et 10967 contrôles interannuels. Ces données ont été collectées sur 191 stations différentes, dont 60 en 2013-2014. Ces chiffres sont ceux des stations ayant collecté des données au moins une fois par mois, entre décembre et février.
Les espèces les plus capturées sont la Mésange bleue (52731 individus), la Mésange charbonnière (50508 ind.) et le Verdier d'Europe (42618 ind.).
L'indice d’abondance hivernale (défini comme le nombre d’individus capturés par mètre de filet par heure d’activité de capture) montre qu'il qu’il y a eu peu d’oiseaux aux mangeoires lors des hivers 2013-2014 et 2014-2015 ; et à l’inverse une forte abondance au cours de l’hiver 2012-2013. Ce constat, basé sur les chiffres totaux, est en fait surtout dû aux abondances de mésanges (bleue et charbonnière), et dans une moindre mesure à celles des verdiers et chardonnerets.
 Pour plus de détails, rendez-vous sur l'article du SPOL Mangeoire.

Nombre d'individus capturés par an 


Répartition des stations de SPOL Mangeoire pour l'hiver 2013-2014
Indice d’abondance toutes espèces confondues - les limites des ’boîtes à moustaches’, en partant du bas sont : borne inférieure, 25%, 50%, 75% et borne supérieure des données par site. Les points individualisés sont des données hors norme.


Des nouvelles du STOC Capture

Le Suivi Temporel des Oiseaux Communs (STOC) par Capture a démarré en 1989. En 2013, nous comptions 308367 données collectées de 228220 individus. Si on se retreint aux adultes, cela correspond à 265131 données pour 196103 adultes, dont 42007 contrôlés au moins une fois (dont 13913 contrôles interannuels, et 298 déplacement d’une station STOC à une autre). Ces données ont été collectées sur 256 stations différentes par 289 bagueurs. Parmi les 156 espèces capturées, 38 espèces rassemblent 95% des données. Les 6 espèces les plus capturée sont la Fauvette à tête noire, la Rousserolle effarvatte, le Merle noir, la Mésange charbonnière, le Pouillot véloce et le Rouge-gorge familier.
En 2014, 144 stations ont fonctionné collectant 23809 données supplémentaires.

Pour plus de détails, consultez l'article du STOC Capture sur le site du CRBPO.



La poxvirose chez la Mésange charbonnière en France métropolitaine


La poxvirose aviaire est une maladie virale touchant les oiseaux. Elle est apparue en Europe chez la Mésange charbonnière (Parus major) aux cours des dix dernières années. Les individus malades présentent de volumineux nodules cutanés principalement situés sur la tête. La situation en France métropolitaine était jusqu’à présent mal connue. Afin d’apporter des connaissances concernant cette maladie sur le territoire métropolitain, une étude d’épidémiologie descriptive a été mise en place en Novembre 2012 par le Centre Vétérinaire de la Faune Sauvage et des Ecosystèmes des Pays de Loire (CVFSE Oniris Nantes).
Pour l'hiver 2014-2015, 30 bagueurs ont examiné systématique les mésanges capturées, essentiellement dans le cadre du Suivi des Populations d'Oiseaux Locaux avec Mangeoire. Sur les 1530 mésanges charbonnières examinées, 11 oiseaux présentaient des nodules cutanés sur 5 communes (carte ci-jointe). Pour les sites où des cas de poxvirose ont été observés, les proportions de mésanges charbonnières atteintes étaient faibles et variaient entre 1,4 et 5,7 %. Elles sont du même ordre de grandeurs que les proportions hivernales observées précédemment en Hongrie (0,8 %) ou en Angleterre (5 % en moyenne).

Pour en savoir plus, consultez la note de synthèse sur le projet, et le rapport de master de Julie Tucoulet, sur la page du SPOL Mangeoire du site CRBPO.

Article de Julie Tucoulet, Philippe Gourlay (CVFSE Oniris Nantes) et Pierre-Yves Henry (CRBPO)

Mésange charbonnière atteinte de poxvirose, avec un nodule autour de l'oeil droit (photo: P. Duraffort, 2015)


Répartition des cas de poxvirose chez la mésange charbonnière en France (les carrés sont les sites suivis par des bagueurs, bleu clair: individus sains, rouge: observation de nodules probablement dû à la poxvirose)